Dr. Hauschka

Rose

Synonymes: Rose des chiens, Rose sauvage, Rose des haies
Nom scientifique: Rosa ssp.
Famille: Rosacées

Habitat naturel

La Rose sauvage vient d’Orient. Elle s’est répandue en Grèce et en Italie depuis la Perse et Babylone en passant par l’Egypte.

Constituants

L’huile de Rose renferme plus de 400 substances. Les pétales contiennent entre autres de l’huile essentielle, du tanin, des lipides, de la cire et de la résine.

Description

La Rose. Quelle image vient à l’esprit quand on l’évoque ? Sûrement la Rose noble sur sa fine tige élancée, dont la corolle aux pétales fournis s’offre au regard avec élégance et courtoisie mais garde secret son être intérieur. Couleurs, formes et développement, les genres de la famille Rose s’élèvent à 20000. On en oublierait presque sa sœur aînée, la sauvage Eglantine, rose originelle aux pétales moins huppés qui révèle son cœur avec candeur dans le parfum intense du Cynorrhodon. Quel exposé de détails étonnants à découvrir sur la rose : chaque pétale de cette fleur en forme de pentagone est strictement modulé. Même ses cinq petits sépales verts se distinguent les uns des autres.

Utilisation

La forte teneur tannique des pétales de Rose en faisait autrefois un remède anti-diarrhéique. Ils étaient alors utilisés en infusion. En Orient, l’huile de Rose et l’eau de Rose soulageaient autant les spasmes digestifs que les coliques hépato-biliaires. Avant tout antiseptique, anti-inflammatoire et astringente, la Rose donne des préparations pour le soin externe des mastites, muguets, fendillements cutanés et vésicules labiales. En aromathérapie, elle est réputée pour sa force relaxante. Elle dénoue les tensions musculaires d’origine nerveuse, atténue les troubles du sommeil et éclaircit l’humeur.

A savoir

Le terme rose viendrait du sanscrit "vrod" ou "vrad", signifiant tendre. Depuis toujours elle fut la compagne de l’Homme. Dès l’Antiquité, elle symbolisait l’Amour, la Beauté, la Grâce…et même la joie de vivre en Grèce. Merveilleuse et étrange, elle était le reflet du recueil sur soi, apparaissant comme si peu terrestre que bon nombre de cultures la considéraient comme un don des dieux, allant jusqu’à la considérer comme une fleur de sang divin. A l’opposé, la Rose grimpante aurait été une trouvaille de Lucifier qui s’en servit pour remonter au paradis sur un chemin d’épines…Intarissable sujet que la Rose, depuis Cléopâtre dont le navire possédait une voile imbibée d’eau de roses, aux Romains, qui en ont fait des orgies au quotidien : simples parures vestimentaires ou colliers de roses fraîches, rosaires et festivités foisonnantes de roses d’ornement, ces excès frisaient déjà la décadence. La Rose n’était pas qu’un symbole d’amour et de sensualité. L’expression "Sub rosa dictum", ce qui est dit sous la rose, caractérisait la confidentialité absolue des pactes secrets, à l’instar des Rose-Croix et des Francs-Maçons. Chez ces derniers, la rose blanche avait été élue comme insigne et son effigie en stuc était toujours suspendue au-dessus des tables. Pour les alchimistes, la Rose incarnait la Sagesse et l’Esprit clair. Les tailleurs de pierres et les bâtisseurs du Gothique et du Roman ont également exprimé leur engouement pour la Rose.

Leurs constructions s’inspiraient de la rosace depuis les fenêtres aux vitraux en passant par les clochers, comme pour dire que la vie humaine ne s’épanouit vraiment que dans l’au-delà. La Rose attribuée à Marie mère de Jésus dans les représentations de la Vierge et l’Enfant figure soit en forme d’arc soit en guirlande entourant le motif. Les premiers chapelets, semble-t-il, auraient été fabriqués à partir de roses. Quant à la Rose des apothicaires (Rosa gallica), originaire de Damas, elle connut son apogée comme plante médicinale à Provins au 13e siècle. Près de 600 ans durant, cette ville fut le centre pour la culture des roses apothicaires, de sorte qu’au 16e siècle sa rue principale s’égrenait en un chapelet de drogueries et de pharmacies d’où partaient des médicaments à base de rose dans le monde entier.

La Plante vue autrement

De la vigueur mêlée de douceur ; sous ses défenses, la Rose semble fragile ; elle possède des épines mais nous la joue velours ; elle se tient droite tout en prenant la pose. Que de contradictions qui ne font qu’un en somme, car elles ne se fondent pas les unes dans les autres mais se côtoient avec tolérance et maîtrise, offrant un spectacle d’harmonie et de beauté pures, comme seule une reine en est capable. Point d’équilibre central du règne végétal, la Rose exprime la plus haute harmonie et en cela elle est reine, non seulement des Rosacées mais de toutes les fleurs. Cette dimension universelle qui est aux yeux des humains un reflet de leur propre image explique la fascination qu’exerce la Rose sur l’humanité, traversant les chants et les mythes, s’offrant à toutes les civilisations comme médicament ou poésie. L’art de trouver son équilibre harmonieux fait de cette plante médicinale un modèle d’harmonie pour l’Etre humain. 

La Plante dans nos Produits

La Rose, par son pouvoir harmonisant, se trouve dans presque toute la Cosmétique Dr.Hauschka sous ses différentes formes : L’huile essentielle de Rose Obtenue par distillation à la vapeur d’eau. Selon la quantité des pétales, il faut 3 à 5 tonnes de fleurs pour obtenir un kilogramme d’huile essentielle de rose. La cire de Rose Qui recouvre finement les pétales tout comme elle protège la peau sans obstruer les pores.

L’eau de Rose Produite au cours de la distillation à la vapeur d’eau de pétales de rose, apaise la peau et lui procure une hydratation à la douce fragrance de rose. L’extrait de pétales de Rose Obtenu à partir de pétales de roses macérées dans de l’huile d’amande douce à 37°C. Après filtration, cet extrait intervient dans la composition des Cosmétiques Dr.Hauschka pour protéger et hydrater la peau. Elle est un ingrédient prioritaire par exemple dans la Crème de Jour à la Rose, la Crème de Jour Légère à la Rose, le Masque Restructurant, le Lait Créme pour le Corps Rose, l’Huile de Soin Rose, la Crème Douche à la Rose, le Déodorant Rose. Dans d’autres produits, elle règne en coulisse. Elle est présente sous forme de cire dans le Crayon à Lèvres, le Masque Protecteur, la Crème de Jour Teintée, l’Eyeliner, le Fond de Teint, le Lait Après-Soleil, le Mascara, le Mascara Volume, le Rouge à Lèvres, le Rouge à Lèvres Novum, le Stick Eclat des Lèvres. On la retrouve également sous forme d’extrait de pétales dans la Cure Intensive pour la Nuit, la Crème Fluide Contour des Yeux,

la Crème de Jour Régénérante, le Fard à Joues, la Poudre Compacte Transparente et le Stick Correcteur Teint Pur.

♦♦♦♦