Dr. Hauschka

Acerola

Synonymes: Cerise des Antilles, Cerise des Barbades, Cerise ronde de Cayenne
Nom scientifique: Malpighia punicifolia L.
Famille: Malpighiacées

Habitat naturel

La presqu’île mexicaine de Yucatan

Constituants

Baies : vitamine C, vitamine B6, provitamine A, fer, calcium, magnésium, thiamine, riboflavine, niacine.

Description

L’Acérola, dont la baie est appelée cerise, n’est en rien similaire à celle que l’on trouve dans nos régions appartenant à la famille des rosacées. Certes, c’est une drupe d’un rouge intense de 3 centimètres de diamètre, mais elle possède à la base un résidu de fleur fanée en forme d’étoile, tout comme la Pomme. Sa couleur est veinée de marques claires, ses pépins sont nombreux et son goût acidulé. L’Acérolier, espèce persistante, est originaire des Tropiques. Il peut se présenter sous forme de buisson rampant ou d’arbuste pouvant atteindre trois mètres de hauteur. Les jeunes branches à l’écorce verte présentent un duvet aux poils bifides. Les plus anciennes forment une croûte lisse qui peut être recouverte de lenticelles. Les feuilles, brillantes et résistantes, sont oblongues. La floraison de juin à juillet fait apparaître de charmantes fleurs de 2 centimètres de diamètre, aux pétales spatulés rose bonbon à rose pâle formant cinq petites ailes de moulin, avec au centre des étamines jaune or. Ces fleurs ne sont pas nectarifères mais comportent des glandes oléagineuses, appelées élaiophores, dont la sécrétion attire les abeilles pollinisantes.

Utilisation

La baie d’Acérola est le fruit le plus riche en vitamine C, beaucoup plus riche que l’Agrume. A maturité, la pulpe est si molle et la peau si fine que l’Acérola ne peut être exportée qu’après transformation. Dans l’industrie alimentaire, elle trouve une place de choix, notamment sous forme de vitamine C dans les jus de fruits, dans les pastilles à sucer ou comme poudre de complément alimentaire. En cas d’allergie aux agrumes, elle représente une excellente alternative.

A savoir

Le nom latin Malpighia lui fut donné par le Suédois Carl von Linné (1701-1778), père de la taxonomie moderne, en l’honneur de Marcello Malpighi (1628-1694), anatomiste et naturaliste italien, qui enseignait la médecine à Bologne tout en étant médecin attitré du pape Innocent XII (1615-1700). Pionnier dans l’utilisation du microscope, il se fit connaître par ses recherches sur l’anatomie et la physiologie des plantes. Le complément, punicifolia, découle du latin puniceus = rouge pourpre et folius = feuillu. Comme dit précédemment, les fleurs d’Acérola comportent des glandes oléagineuses, très attrayantes pour les abeilles. Il faut savoir observer le jeu de ces dernières. Solitaires pour la plupart et donc n’appartenant pas aux Centris, ni aux Epicharis, elles apprécient une particularité de la fleur : un des cinq pétales d’aspect symétrique est plus relevé et plus dur au toucher. Il est le premier à changer de couleur en se fanant. C’est sur ce pétale qu’atterrit l’abeille, permettant ainsi à l’insecte d’ajuster ses pattes antérieures à la recherche des glandes oléagineuses. Avec le pollen recueilli auparavant et transporté sur son ventre, il fertilise la plante. Sur les pétales qui sécrètent une huile grasse constituée de monoglycérines , de diglycérides et de quelques acides gras libres, il trouve une poche à la surface, recouverte d’une fine membrane. Pour en faire sortir l’huile, il la gratte tout simplement avec les minuscules peignes de ses pattes antérieures.

Le mélange de l’huile avec le pollen forme une pelote qu’il glisse dans les corbeilles de ses pattes postérieures et transporte au nid pour nourrir ses larves.

La Plante dans nos Produits

L’Acérola utilisée dans la Cosmétique Dr.Hauschka provient de cultures biocertifiées du Brésil. Les extraits reminéralisants, antioxydants et dermoprotecteurs complètent les formules de la Crème Purifiante pour le Visage et de la Crème de Jour Régénérante, la Crème Régénérante Contour des Yeux et la Crème de Jour Régénérante Cou et Décolleté.

♦♦♦♦