Dr. Hauschka

Thuya occidental

Synonymes: Cèdre blanc, thuya du Canada, balai, thuya d’Occident, arbre de vie
Nom scientifique: Thuja occidentalis L.
Famille: Cupressacées

Habitat naturel

Est de l’Amérique du Nord

Constituants

Huile essentielle avec thuyone et camphre, flavonoïdes, sesquiterpènes, polysaccharides

Description

Qui aurait pensé que l’épaisse haie qui vous protège des regards indiscrets regorge également de plantes médicinales. Pouvant atteindre 30 mètres de haut, le thuya, épais arbre à feuilles persistantes, se laisse sculpter dans les formes les plus variées. De loin, avec ses feuilles en forme d’écailles, il ressemble à s’y méprendre à un conifère. Une impression renforcée par ses fruits brun-doré ovales, poussant au bout de ses branches.

Le Thuja orientalis, parent du Thuja occidentalis se distingue par ses fruits, pourvus de pointes hirsutes. Visibles d’avril à mai, les fleurs femelles (étoiles jaune-vert), poussant séparément des fleurs mâles (chatons), sont fécondées par le vent. Au bout des feuilles se trouvent de petites glandes dans lesquelles la plante stocke son huile essentielle. En frottant la feuille entre les doigts, il est possible de libérer l’huile, qui dégage alors son intense parfum.

Friant de sols froids et humides, le thuya peut atteindre, dans des conditions optimales, une longévité de 400 ans.

Utilisation

Le bout des branches du thuya est utilisé dans des préparations médicinales. L’huile essentielle qu'il contient agit contre les virus et stimule les défenses immunitaires. Le dosage doit cependant être effectué avec précaution. En effet, la thuyone, son composant principal, peut irriter la peau à haute concentration, et risque de conduire à des crampes et hémorragies au niveau des muqueuses internes. Les préparations étaient autrefois utilisées sous forme de pommade contre les rhumatismes.

Sous forme homéopathique, le Thuja occidentalis est utilisé contre les rhumatismes, les refroidissements, les éruptions cutanées et les névralgies. Son essence est également efficace contre les verrues.

A savoir

Le surnom « arbre de vie » du thuya lui provient sans doute de ses feuilles persistantes, arborant leur vitalité même en hiver, symbole de vie dans de nombreuses cultures. Issu du grec thuyon, signifiant « sacrifier », le nom scientifique thuja rappelle la combustion rituelle pour laquelle le thuya était jadis employé. Le terme occidentalis, quant à lui, indique l’origine géographique de cette espèce.

Dans sa contrée d’origine, le sol américain, les Amérindiens employaient le bois solide et résistant du thuya pour la construction de cabanes et d’embarcations. Les jeunes branches étaient utilisées dans la préparation d’onguents contre les douleurs articulaires. Par ingestion, les préparations étaient administrées en tant que sudorifère et diurétique contre la syphilis, les vers parasites, les rhumatismes et le scorbut.

Ce sont ces dernières vertus qui ont conduit les marins européens, au 16e siècle, à importer le thuya dans leurs pays. En Europe, le thuya est devenu symbole de vitalité, planté à la naissance d’un enfant, aux mariages et à la construction d’un village. Le développement vigoureux de l’arbre était alors un signe positif. Planté dans les cimetières, il symbolise la recherche de la vie éternelle.

Les femmes l'utilisaient autrefois comme moyen d’avortement à cause de sa toxicité et de sa dangerosité sur les organes, mettant en danger leurs propres vies au cours de cette opération.

♦♦♦♦