Dr. Hauschka

Sauge

Synonymes: Herbe sacrée, Thé d’Europe, Thé de Provence, Grande Sauge
Nom scientifique: Salvia officinalis L.
Famille: Lamaciées (Labiées)

Habitat naturel

Le bassin méditerranéen

Constituants

Huile essentielle, tanins, substances amères, flavonoïdes

Description

Ses élégantes feuilles fines et lancéolées à l’aspect de velours vert grisé sont les caractéristiques distinctives de la Sauge. L’odeur qui se dégage de ses feuilles préalablement frottées en est une autre. La Sauge est une plante buissonnante de 20 à 60 centimètres de hauteur, ligneuse à sa base et tendre et feutrée au niveau des tiges supérieures. De juin à juillet, ses fleurs en épi bleu violet ornent son buisson velouté. Elles sont en forme de lèvres, marque typique des lamiacées. De vraies petites bouches dont les langues seraient les étamines.

Utilisation

Les décoctions de Sauge sont utiles en cas de gingivites et d’inflammations de la gorge. Elles apaisent les muqueuses, réduisent les excès de transpiration et ont une bonne influence sur l’estomac et l’intestin. L’huile essentielle de Sauge désinfecte et soulage les crampes, propriétés soutenues par les tanins. L’homéopathie emploie la Sauge avant tout comme un anti-transpirant.

A savoir

Déjà au Moyen-Âge, la Sauge était réputée en Europe centrale pour donner la vie éternelle. Elle le doit à la Vierge Marie : dans sa fuite en Egypte avec l’enfant Jésus, elle se serait cachée du roi Hérode sous un buisson de sauge. La Sauge appartient aux puissantes herbes d’août qui ornaient les églises à l’assomption en l’honneur de la Sainte Mère. Ces plantes étaient réputées, les unes pour leur protection contre les sorts, la sorcellerie, le feu, la grêle, les autres pour donner beaucoup d’enfants et faciliter les accouchements. On les plaçait aussi bien dans le coffre à semences que dans les cercueils des défunts. Beaucoup servaient aux fumigations pratiquées lors des fêtes sacrées. Le bouquet d’herbes médicinales ne serait pas complet si à l’Achillée, l’Armoise, l’Arnica, le Souci et la Sauge, on n’ajoutait pas les herbes de condiments comme la Livèche et l’Aneth.

La Plante vue autrement

Bien que la Sauge soit originaire des contrées méditerranéennes et préfère les climats chauds, elle n’en est pas moins résistante aux hivers rudes. Toujours vert malgré la saison froide, ce petit buisson inspire fraîcheur et vitalité associables aux forces vitales de l’être humain. En ce sens, la Sauge est liée à la peau en tant qu’organe de sécrétion et aux glandes sudoripares. 

♦♦♦♦