Dr. Hauschka

Fleur de la passion

Synonymes: Passiflore bleue, grenadille
Nom scientifique: Passiflora caerulea L.
Famille: Passifloracées

Habitat naturel

Continent américain, est de l’Inde

Constituants

Flavonoïdes (vitexine en particulier), coumarine, ombelliférone, maltol

Description

Il est difficile de croire qu’il s’agit bien d’une vraie fleur. Le randonneur qui croise sur son chemin cette fleur des paysages méridionaux ne peut que s’arrêter pour contempler sa beauté presque surnaturelle.

C’est en contraste saisissant aux tiges, fines et nues, pouvant atteindre 5 mètres de longueur et parsemées de rares feuilles vertes, que les fleurs luxuriantes, pouvant atteindre 8 cm de diamètre, affichent leurs couleurs exubérantes de blanc, de pourpre et de violet.

Une dense couronne de feuilles bleues entoure un robuste pistil à trois branches et cinq étamines tendus vers l’observateur. Cette merveille de la nature ne fleurit que pendant une journée.

Utilisation

La fleur de la passion est utilisée pour tous types de troubles d’ordre nerveux : agitation nerveuse, insomnies légères, douleurs d’origine nerveuses au niveau de la zone gastro-intestinale.
Sous forme homéopathique, elle est également utilisée comme traitement antispasmodique léger.

A savoir

Importée en Europe au 17e siècle, l’enthousiasme que rencontra la fleur de la passion fut non seulement occasionné par ses vertus curatrices, mais également par la vénération qu’il en fut fait en tant que symbole de la Crucifixion du Christ. Dans cette fleur était vue toute l’histoire de la Crucifixion : les 10 tépales représenteraient les 10 disciples de Jésus ; la couronne de pointes bleues symboliserait la couronne d’épines ; l'ovaire vertical, montant comme une colonne, serait le pieu de la flagellation ; le style du pistil, s’élargissant à son extrémité, représenterait les clous de la Croix, et les cinq étamines correspondraient aux nombre de plaies endurées par Jésus. Les vrilles symboliseraient les fouets qui frappèrent Jésus, et la feuille trilobée des vrilles correspondraient à la lance par laquelle il fut percé. Cette représentation clarifie l’origine du nom de la fleur de la passion.

Le genre Passiflora compte des espèces à fruits comestibles connus sous le nom de fruit de la passion, ou maracudja. La partie consommée n’est toutefois pas réellement la chair du fruit, mais le manteau de gelée qui entoure ses pépins.
Dans les régions dont elle provient, la fleur de la passion est depuis longtemps utilisée en tant que produit médicinal par les Amérindiens, pour l’apaisement et la décontraction, ainsi qu’en tant qu’aliment.


Pour l’Europe, elle a été découverte en 1569 par le médecin espagnol Monardes. Les moines

qui voyaient dans la fleur de la passion l’histoire des souffrances du Christ, y virent un signe du ciel indiquant que les Amérindiens du pays conquis devaient être christianisés.

qui voyaient dans la fleur de la passion l’histoire des souffrances du Christ, y virent un signe du ciel indiquant que les Amérindiens du pays conquis devaient être christianisés.

♦♦♦♦